Spectaculaire métamorphose, adoucie par l’ardoise couleur taupe

À Ivoz-Ramet (Flémalle), l’architecte Jean-François Salée (PlanB) a réalisé pour sa sœur et son beau-frère la transformation lourde de la maison d’enfance de ce dernier, transcendant la charge émotionnelle de l’intervention par une volumétrie avantageuse et une intégration au voisinage facilitée par le recours à l’ardoise couleur taupe comme matériau de parement. Une belle réussite pour l’architecte, qui n’avait encore jamais utilisé l’ardoise en parement vertical.

Lisez la suite sous la photo

La situation de départ était plutôt classique : une maison des années 70, de type pavillonnaire, construite avec des matériaux assez pauvres, mal isolée et d’une surface utile réduite : 125 m² au sol, morcelés en petites pièces ne répondant pas aux normes de confort actuelles. La charpente, faite de multiple fermettes, ne permettait pas l’aménagement et la valorisation du volume sous toiture.

Toiture à trois versants

Le souhait des propriétaires était triple : relooker l’habitation, retrouver du volume utile à l’étage et isoler l’ensemble pour habiter une maison énergétiquement performante.

Jean-François Salée : « J’ai gardé tous les murs périphériques et arrasé pignons, toiture et charpente. La porte d’entrée a été maintenue à son emplacement d’origine, la baie en façade également. À l’arrière, la baie vers le jardin a été agrandie. On a ouvert le mur qui séparait la cuisine de la salle à manger pour créer un grand espace de vie. Les murs étêtés ont été relevés pour obtenir le volume actuel. »

« Tout comme les services de l’Urbanisme, je voulais éviter une toiture plate au sein d’un ensemble bâti où dominent les toitures à versants. L’astuce a été de créer un faîte supérieur qui part en diagonale du milieu de la façade à rue pour rejoindre l’angle arrière gauche, et un faîte inférieur qui part de l’angle avant droit et arrive plus ou moins au milieu de la façade arrière. Cela crée une toiture à trois versants mais avec une lecture en façade avant qui donne l’impression d’être en présence d’une maison à deux versants ».

Cette configuration originale a permis la création à l’étage d’espaces agréables à vivre, avec deux chambres, salle de bains et espace bureau. Ce dernier est de plus en relation physique et visuelle avec le salon, réalisé en double hauteur.

Massivité adoucie

L’intervention résulte en un volume assez massif duquel a été prélevé un morceau pour créer l’espace d’entrée protégé, matérialisé par un bardage en afzélia naturel, un matériau qui fait écho à celui des châssis. Il était donc logique que toiture et façade soient travaillées avec un même matériau : l’ardoise en fibres-ciment Cedral Alterna 60x32, couleur taupe, en pose horizontale à recouvrement double. Pour l’architecte, utiliser l’ardoise présentait de nombreux intérêts : « Les pans de toiture étant bien visibles sous certains angles, formant une véritable 5e façade, le recours à un matériau unique s’imposait. ».

L’évacuation des eaux de pluie au niveau du faîte inversé a été réalisée avec un bac en zinc aux relevés plus grands qu’à l’accoutumée. Les tuyaux de descente ont été laissés visibles (et accessibles) alors que les corniches ont été intégrées dans la toiture pour obtenir des rives les plus pures possible. « Pour le lot ‘bardage et couverture’, je souhaitais être accompagné par une entreprise dont j’étais certain du sérieux, de la qualité et de la minutie dans la réalisation des détails. J’ai donc fait appel à un ami, Jean-Yves Pelzer (CoverDesign), pour la réalisation de ces ouvrages. »

Une touche de nostalgie

Autre intérêt de l’ardoise : sa légèreté, qui venait bien à point pour ne pas surcharger la structure d’origine de la maison, intégralement conservée. Le choix de la couleur taupe a permis de rester dans des tonalités assez proches de celles des habitations des environs, tout en apportant une certaine douceur à l’ensemble. L’Urbanisme a aussi été séduit par le côté traditionnel du matériau, permettant une bonne intégration au contexte.

« Et, personnellement, je trouve que l’ardoise apporte ici une touche de nostalgie des années 70-80, qui me plaît beaucoup et fait écho à certaines habitations voisines construites à cette époque », conclut l’architecte.

Au final, cette réalisation écrit une nouvelle page de l’histoire de la maison. En réinterprétant les codes architecturaux initiaux, elle l’inscrit définitivement dans notre époque et affirme sa contemporanéité.

Demandez un échantillon gratuit

Envie de voir et de sentir par vous-même ce que Cedral peut vous offrir ? Demandez un échantillon gratuit de la couleur et du type d'ardoise de votre choix avant de prendre une décision. C'est une première grande étape en vue de votre nouvelle toiture et/ou façade.

Optez pour une installation experte de votre toiture ou de votre façade par les Cedral Professionals

Trouvez un professionnel dans vos environs et obtenez une offre détaillée sans aucune obligation.